AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur MY FUCKING DESTINY !
Êtes-vous prêts à jouer avec le Destin ?
Les Apple Jack et les Rainbow Dash sont mal aimés !
Merci de les privilégier !

Partagez | 
 

 Miya ► S’il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



applejack ► ohana means family
avatar

MESSAGES : 9
POINTS DESTIN : 11
ICI DEPUIS : 26/02/2016
CRÉDITS : avatar by .Cranberry & gif trouvé sur le tumblr fuckyeahdanielbederov
AVATAR : daniel bederov
SITUATION : Célibataire
NATIONALITÉ : Américain
ÂGE : 24 ans
JE VIS À : MIDTOWN
JOB/ÉTUDES : Soigneur animalier au Georgia Aquarium
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Miya ► S’il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose.   Sam 27 Fév - 17:01



Je suis vraiment trop bizarre, je la suis, je l'observe sans jamais m'approcher sans même lui faire connaitre ma présence. Je ne lui veux aucun mal, je n'ai aucune attirance pour elle c'est juste que je me sens concerné. Alors pourquoi j'ai l'impression que ce que je fais est mal ? Pourquoi je n'arrive pas à échapper à ce sentiment de culpabilité qui me rends malade à chaque fois que je la vois ? Il était assis à la même table, sur une chaise depuis plus d'une heure à faire semblant de lire un livre. Il tournait parfois une page, il lisait un mot avant de revenir sur la jeune femme. Elle travaillait à la bibliothèque, il l'avait suivi jusque là sans s'en rendre compte à force de vouloir l'approcher, de vouloir lui dire à quel point il était désolé. Mais la peur l'avait empêché de faire un pas vers elle, la peur qu'elle voit son visage et qu'elle réagisse comme la dernière fois. Elle l'avait à peine entrevue de loin et sa réaction, il ne pouvait pas l'oublier. Il lui lançait des regards par-dessus son livre, il la voyait faire son boulot pourtant. Elle ressemble à un petit animal effrayé. Il ne pouvait pas s'empêcher de la voir comme ça. Elle restait toujours si distante, elle semblait avoir un peu peur de tout le monde. Elle semblait fuir tout ceux et celles qui voulaient s'approcher. Bien sûr qu'elle est effrayée. Avec ce qu'elle a vécu qui ne le serait pas. Il s'énervait derrière son livre dès qu'il voyait que quelqu'un avait un mauvais regard ou une expression déplaisante pour la demoiselle.

Quand on la regarde sans savoir on ne peut pas deviner une seule seconde ce qui lui est arrivé. C'était pareil pour papa, je n'ai pas su voir son vrai visage.
Il se rongeait les ongles tout en hésitant. Devait-il y aller maintenant ? Partir ? Lui adresser la parole ? Je ne veux pas lui faire peur elle a déjà bien assez souffert, je veux juste l'aider, j'ai besoin de l'aider. Il prit finalement son courage à deux mains et se leva. Pourtant il garda son livre ouvert devant son visage. Il donnait l'impression d'être totalement absorbé par sa lecture bien qu'en réalité il se cachait tout simplement. Il lisait une ancienne édition des aventures d'Alice au pays des merveilles. - Pardon. Oui c'était ce qu'il avait toujours voulu lui dire depuis qu'il savait pour ce que son père avait fait. Ce seul mot débordait d'émotions pourtant il poursuivit. - Est-ce que vous auriez un bon livre à me proposer ? Il releva légèrement son livre juste pour sourire en continuant à cacher son visage. Ce devait être un peu bizarre de garder un livre entre leur deux visages pourtant il ne pouvait pas faire autrement. Il recula d'un pas en se rendant compte qu'il était assez proche. C'est la première fois qu'on se parle, faire la conversation à une fille n'a jamais été aussi dure. Il rit doucement. - Je suis désolé, je... je ne suis pas habitué à parler comme ça mais vous... vous avez l'air de mieux vous y connaitre que moi. N'importe quel livre fera l'affaire.

Il inspira une grande bouffée d'air toujours cacher par son livre dont il tourna la page. Le timbre tremblant de sa voix, la distance qu'il avait mis entre eux. Il avait soit l'air totalement étrange, soit tout simplement timide. C'était à elle d'en décider, lui se sentait juste extrêmement mal à l'aise. Qu'est-ce que je raconte ? J'y connais rien au livre, j'ai pas l'temps de lire ! Il était tellement concentré sur cette discussion qu'il en oublia la véritable raison pour laquelle il s'était approché. Ce qu'il désirait vraiment lui dire ne pouvait pas sortir de ses lèvres. A l'extérieur il avait commencé à pleuvoir. Il se tourna vers la place qu'il avait laissé comme s'il voulait y retourner, c'était un peu ça d'ailleurs Pourquoi est-ce que j'ai si peur? C'est tellement ridicule, je ne suis pas mon père ! Il venait enfin de mettre le doigt dessus, sur cette infime partie de lui qui frissonnait à l'idée d'être comme lui, comme cet homme qu'il avait aimé, qu'il avait appelé "père" et dont il n'avait pas su entrevoir le vrai visage. - Elijah, je m'appelle Elijah. Oui, il était Elijah et pas David.
Revenir en haut Aller en bas
 

Miya ► S’il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [résolu]impossible de publier un fichier .ged
» Transaction impossible sur ebay
» Sauvegardes impossible avec "Services +"
» Impossible de poster sous Google Chrome
» Décès de Peter Graves, héros de la série Mission Impossible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EN COURS :: To the middle of Atlanta :: Buckhead :: Atlanta-Fulton Public Library-