AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur MY FUCKING DESTINY !
Êtes-vous prêts à jouer avec le Destin ?
Les Apple Jack et les Rainbow Dash sont mal aimés !
Merci de les privilégier !

Partagez | 
 

 I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Mar 16 Fév - 14:29


I'd love to hold you close, tonight

Noam sortait de l'un des nombreux amphithèâtres de l'université. Dernier entré, premier sortit, comme d'habitude. Pour dire vrai, aujourd'hui il était même arrivé en retard, de quelques minutes seulement mais il s'était bien fais remarquer, dès qu'il avait poussé la porte, tout l'amphi s'était retourné vers lui. Comme s'ils n'avaient jamais vu quelqu'un arriver en retard. Noam avait simplement levé les yeux au ciel avant d'aller s'installer. En plus d'être arrivé en retard, il n'avait rien suivi, ou presque. Il était dans ses pensées, complètement ailleurs, bien trop fatigué pour supporter deux heures de droit des contrats. Il aurait certainement pu rester dormir s'il avait passé la nuit dans son lit, mais ce n'était pas le cas. Il avait passé la nuit avec une fille, une étudiante en philosophie ou quelque chose comme ça. Quand elle parlait, Noam écoutait un mot sur trois, se contentant d'hocher la tête ou de caser quelques « hum » ou « ouais » de temps en temps. Et la jeune femme n'avait rien vu. Elle n'était pas bien fûtée de toute manière. Pour preuve, elle avait été à l'ouest toute la soirée alors qu'elle n'avait quasiment rien bu et catégoriquement refusé de fumer quoi que ce soit. Noam, lui, ne s'en était pas privé, il avait d'ailleurs terminé dans un sale état. Mais rien d'anomal ou d'alarmant.
Bref, une fois hors du bâtiment, il alla s'asseoir sur un muret juste en face, sortant une cigarette de son paquet qui traînait dans la poche de sa veste. Il fuma alors tranquillement en laissant ses yeux parcourir les personnes qui sortaient du bâtiment. Tous des étudiants en droit. Et il ne reconnaissait même pas la moitié des têtes. Il finit par laisser ses yeux se poser sur le visage d'un de ses amis qui s'approcha pour le saluer avec un mâlin sourire sur les lèvres. Noam lui serra la main en attendant la connerie qu'il allait sortir d'ici peu. Il ne connaissait que trop bien son sourire. « Alors ? » Rien de plus, rien de moins. Pourtant Noam savait très bien de quoi il parlait. Il haussa les épaules en laissant la cendre du mégot de nicotine tomber au sol. « C'était cool, mais sans plus. » Et il ne mentait pas. C'était cool comme n'importe quelle nuit qui se passait correctement, mais il manquait quelque chose. Il y a toujours un truc qui cloche, mais il ne trouve pas quoi, ce qui a le don de l'agacer. « Je sais même pas pourquoi je suis resté avec elle toute la soirée en faites. Je me suis ennuyé, je l'écoutais même pas. » Il écrasa sa cigarette au sol avec son pied en se remettant debout avant de passer une main dans ses cheveux pour s'assurer qu'ils étaient correctement en place. « Parce qu'elle était sacrément bonne peut-être ? » Son ami se moquait clairement de lui sur le coup, alors Noam lui donna une petite tape sur le crâne avant de rire doucement. « Ouais, ben la prochaine fois, je te laisse les filles bonnes sans aucun autre intérêt. » Ils discutèrent quelques instants tout en marchant, riant de tout et de rien avant que leurs chemins ne se séparent. Noam allait à la bibliothèque bosser, lieu totalement inconnu pour son ami. Le jeune étudiant entra dans le bâtiment silencieux, comme toujours, sinon la femme qui gérait le bâtiment se mettrait à virer les gens. Oh oui, elle l'avait déjà fais plus d'une fois. Noam remit correctement son sac sur son épaule en marchant vers un autre coin de la bibliothèque, endroit où il allait toujours puisqu'il était toujours plus calme, avec moins de monde. En arrivant de ce côté, il ne fut aucunement surprit de voir une demoiselle qu'il connaissait plutôt bien assise face à un quelconque bouquin, le parcourant des yeux sans se soucier de ce qu'il y avait autour d'elle. Oui, peut-être qu'il avait finalement une tierce motivation à venir à la bibliothèque et plus particulièrement de ce côté. Il était quasiment sûr de tomber sur Neala. Le garçon s'installa alors à la table en face de celle où elle se trouvait, déposant son sac sur la table avant d'aller chercher un bouquin de droit des contrats pour essayer de bosser un peu. Il retourna à sa place, se débarrassant de sa veste, laissant alors à découvert ses bras, montrant une énième fois ses tatouages qui le distinguait tellement des autres étudiants, principalement des autres étudiants en droit. Il ouvrit le bouquin et il laissa ses yeux parcourir les premières lignes avant de lâcher un lourd soupire qui s'entendait très nettement dans la pièce. Il n'avait pas envie de travailler et encore moins de travailler cette matière. Il releva alors la tête et posa son regard sur Neala en silence, de toute manière qu'est-ce qu'il pouvait bien dire ? Il n'allait certainement pas aller la voir pour lui demander si ça allait, ou pour faire une petite blague alors qu'ils avaient ''rompus''. Alors il se retrouvait à la regarder comme un chien regardant un os.  

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar

MESSAGES : 74
POINTS DESTIN : 82
ICI DEPUIS : 10/02/2016
CRÉDITS : ɷ sweet disaster.
AVATAR : ɷ jelena sexoura hadid.
ÂGE : ɷ officiellement majeure dans n'importe quel pays.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Mar 16 Fév - 21:16

i'd love to hold you close, tonight.
« he was thunder and rain and lightning, and she was the earth and flowers that drank up the storms. »
Noam ✧ Neala
La soirée de Neala avait été plutôt calme ... enfin disons qu'elle ressemblait à la façon dont elle passait la plupart de ses soirées. Elle était aller boire un verre avec des potes au centre-ville et l'un de ses potes l'avait raccompagné chez elle. Ils devaient remplir une convention de stage alors c'était ce qu'il comptait faire avec de la bière pour commencer et quand ce serait fait, quelques films et un peu de vodka. Ouais ils décompressaient à leur manière après une journée de cours trop remplie. Ils avaient bien cours le lendemain mais bon ils avaient leur aprem de libre alors autant qu'ils profitent de leur soirée. Et ils l'avaient fait, ouais ouais, ils avaient partagé les mêmes draps et le réveil avait été plus qu'étrange. Après, ils se connaissaient suffisamment pour savoir que ce n'était rien de sérieux mais ça ne changeait rien à la situation, ça restait très awkward ! Du coup, dès que Neala s'était levée, elle s'était empressée d'aller à la douche et de se couvrir par la suite. Pas de hauts trop moulants aujourd'hui, ça sera jean déchiré avec un pull oversized. La blondinette s'était attachée les cheveux en une queue de cheval haute et après un fin trait d'eyeliner et un peu de mascara, elle avait placé ses lunettes sur le bout de son nez. Oui oui, elle avait totalement activé le mode geek et le vivait plutôt bien. Quand Julina avait fini par ressortir de la salle de bain, son pote était là, déjà prêt, son sac sur son épaule. La jeune femme attrapa un beignet et son thermos avec du café dedans et elle se dirigea, accompagnée, vers la fac.

Ses cours s'étaient finis rapidement pour son plus grand bonheur et elle s'était dirigée vers un snack du coin pour se prendre une salade et un cookie, elle avait mangé sa salade sur place mais rien que pour embêter la dame de la bibliothèque, elle avait gardé son cookie pour le manger sur place. La seule solution, c'est la manifestation (a). Neels avait installé ses affaires à une table, sortant son ordinateur, quelques feuilles et posant son téléphone à côté de son ordinateur. Oui oui, elle était parée et toujours très concentrée pour bosser ses cours. Une fois tout ça fait, elle avait sillonné les rayons à la recherche de bouquins et elle avait trouvé 2-3 assez imposants. Arghhh ça faisait peur rien qu'à voir l'épaisseur mais bon, elle n'avait pas le choix. Neala avait entamé sa lecture, lisant les pages, tapant quelques choses à l'ordinateur, buvant un peu de café. Elle enchainait les trucs. Au bout d'un moment, Neala s'était étirée et avait sorti ses écouteurs afin de s'occuper un peu. Elle fit craquer son cou et s'étira. La jolie blonde prit son téléphone et sourit en voyant qu'elle avait eu un sms de sa petite sœur, ça lui faisait toujours plaisir. Elles avaient des hauts et des bas forcément mais elles restaient frangines. A la vie à la mort. Après ça, elle releva le regard et ... Noam. Son cœur fit un bond dans sa poitrine pendant qu'elle ouvrait grand les yeux. Elle l'avait déjà vu, croisé au détour d'un couloir depuis qu'ils s'étaient ... "quittés" et ça restait douloureux de le croiser. Ok ils n'avaient jamais été en couple mais à ses yeux ça ne changeait rien, le jeune homme l'avait blessé. Pourtant, la blondinette ne pouvait s'empêcher de fixer ses nombreux tatouages. Arghhhh pourquoi lui faisait-il cela ? Julina se leva de nouveau afin d'aller reposer un des bouquins qu'elle avait emprunté et elle passa, au passage, à proximité de Noam. Elle lui lâcha alors très simplement : « Pourquoi tu viens bosser si de toute évidence, t'as pas la motivation ? » Ouais ouais, elle le cherchait, ne se montrait pas tendre avec lui mais ce n'était qu'un juste retour des choses. Sans rien ajouter de plus, la blondinette retourna s'asseoir à sa place et remit ses écouteurs dans ses oreilles avant de croiser ses jambes sur la chaise.
© Starseed


    the heart wants what it wants
     
    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Mar 16 Fév - 22:30


I'd love to hold you close, tonight

Les soirées de Noam étaient souvent les mêmes, une soirée entre amis, des verres qui s'enchaînent, quelques danses, une approche vers une quelconque fille et hop le tour était bien souvent joué. Oui, bien souvent. Puisque de temps en temps, il se prenait une veste comme on dit, un bon vieu vent, en douceur ou non selon les filles, mais au moins il tentait le coup. Il avait ce ''mérite'' là. Et les lendemains de soirées se ressemblaient assez. Une méchante gueule de bois, quelques instants de la soirée dont il n'avait aucun souvenir, une fille qui dormait à côté de lui. Alors soit il filait en douce, soit il faisait en sorte de la réveiller et de la faire partir, plus ou moins gentillement, selon son humeur. Ces temps-ci, malheureusement pour les filles, il n'était pas souvent de bonne humeur le matin. Il virait assez méchamment les filles de temps en temps, principalement celles qui commençaient à hausser le ton quand il leur faisait comprendre de partir. Mais les engueulades de bon matin, il les évitait le plus possible, ne voulant pas se mettre de mauvaise humeur pour le reste de la journée.
Le jeune étudiant était alors assis sur une chaise pas franchement confortable de la bibliothèque, mais il ne venait clairement pas ici pour le confort. Ni même pour l'ambiance. S'endormir était tellement simple ici, entendre une mouche, un simple soupire n'avait rien d'étonnant. Les simples bavardages étaient souvent soldés par des regards noirs ou de lourds soupirs. Pourtant, la plupart des personnes qui voulaient travailler mettaient leurs écouteurs. Chose que Noam ne faisait pas. Travailler en écoutant de la musique était impossible pour lui, même travailler à deux ou trois devenait impossible, il se laissait distraire, il trouvait toujours quelque chose à leur dire pour parler et faire autre chose que travailler. Oui, le garçon n'est pas l'élève le plus motivé pour étudier. Rire et passer du bon temps sont pour lui un bien meilleur programme. Enfin tout devient un bon programme à la place de travailler, même regarder des épisodes d'une série qu'il a vu une bonne dizaine de fois pourtant.
Noam détaillait alors le visage de la jeune femme pour la énième fois depuis qu'ils se sont croisés pour la première fois. Pourtant il connaissait déjà les moindres détails de son visage, de son grain de peau. Il fut même surpris quand Neala releva la tête et que leur regard se croisa alors. Noam détourna presque le regard, mais cela ne servait plus à rien, elle l'avait déjà vu le regarder. Il baissa finalement le regard pour faire mine de lire le bouquin devant lui. Il finit même par lire les deux pages avant de tourner l'une d'elle. Au moins, le fait qu'elle le regarde avait eu le bénéfice de le faire lire quelques lignes de plus. Mais quand elle se leva, ses yeux se posèrent de suite sur elle. C'était un simple réflexe quand quelqu'un bougeait à côté de lui, son regard se posait de suite dessus. Quand elle passa à côté de lui, il écouta ses paroles avec un sourire en coin. Ses paroles l'amusait plus qu'autre chose, même si ce n'était clairement pas leur but. Il la suivit alors du regard, ses yeux balayant sa silhouette de haut en bas. Il n'y avait rien de bien malsain, ou quelque chose du genre dans son regard, il observait simplement, détaillait pour la énième fois les courbes de son corps pourtant bien dissimulées sous son pull assez large et son jeans. Quand elle revint à sa place, il rassembla ses affaires et s'assied simplement à la table où elle était, juste en face d'elle. Il posa le livre, fermé et son sac en laissant son regard sur le visage de la jeune femme. Il se leva alors et se pencha sur la table pour laisser ses doigts retirer les écouteurs de ses oreilles. « Je ne suis peut-être pas venu pour bosser. » Il haussa alors simplement les épaules avec un malin sourire. Il s'affala un peu sur la chaise, son dos reposant contre le dossier alors que ses bras se croisèrent contre son torse.  

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar

MESSAGES : 74
POINTS DESTIN : 82
ICI DEPUIS : 10/02/2016
CRÉDITS : ɷ sweet disaster.
AVATAR : ɷ jelena sexoura hadid.
ÂGE : ɷ officiellement majeure dans n'importe quel pays.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Mer 17 Fév - 15:05

i'd love to hold you close, tonight.
« he was thunder and rain and lightning, and she was the earth and flowers that drank up the storms. »
Noam ✧ Neala
Neala ne regrettait rien de ce qu'elle faisait. Elle était encore jeune et un brin insouciante. Les choses se passaient parce que c'était comme ça. Voilà tout, bon ça faisait juste vraiment très bizarre de se réveiller à côté d'un ami de la fac mais c'était trop tard pour changer les choses de toute façon. Et puis ils avaient quand mêe passé une petite soirée pépère alors c'était tant mieux. Elle pensait déjà à la prochaine soirée, qui aurait sans aucun doute lieu ce weekend. Neels irait sans doute faire un peu de shopping mais pour l'heure elle devait se concentrer sur ses cours et sur les bouquins qu'elle avait en face d'elle. La motivation n'était clairement pas là mais si elle faisait ça en avance, elle serait plus libre pour le weekend. Gagnante ! Heureusement, elle n'avait pas encore de cas pratiques, on lui donnait des feuilles avec les symptômes du patient et elle devait essayer de trouver ce dont il pouvait souffrir ainsi que le traitement. Pour cette partie-là de son travail, Dr House pourrait sans doute l'aider.

La jolie blonde avait commencé à s'intéresser plus activement à ses cours, les mots défilaient sous ses yeux et elle avait déjà fini de compléter un chapitre, pas mal mais quand elle avait voulu s'accorder une petite pause, elle avait été des plus surprises en découvrant Noam à une table un peu plus loin. Que faisait-il là ? Ce n'était pas vraiment la partie de la bu dans laquelle il devait se trouver ... Elle poussa un petit soupir, plaçant une mèche rebelle derrière son oreille avant de se lever. Elle lui avait adressé quelques mots au passage mais c'était tout. Ils étaient clairement à froid ! Avant elle lui aurait sans doute sauté dans les bras, ils n'auraient pas arrêté de discuter, gênant tout le monde jusqu'à ce qu'on leur demande de partir mais là, c'était tout dans la retenue. De toute façon, elle n'aurait pas su quoi lui dire. Après avoir fait ce qu'elle devait faire, blondie était retournée s'installer derrière son ordinateur continuant de compléter ses cours. Elle remarqua des affaires posées juste en face d'elle, mais ne releva pas la tête. A quoi ça servait ? Elle savait déjà qui c'était. Noam était clairement reconnaissable à son parfum et du coup, elle ne parvenait pas à s'empêcher de se demander pourquoi le jeune homme avait décidé de s'asseoir en face d'elle. S'il ne s'était pas passé ce qui s'était passé, elle aurait pris un malin plaisir à lui faire du pied, à le titiller, mais là, elle restait vraiment impassible. Elle n'avait même pas bougé d'un pouce quand il lui avait retiré ses écouteurs. Elle s'était juste continué de taper sur son ordinateur tout en se mordant l'intérieur de la journée. Elle n'avait relevé la tête qu'une fois que Noam avait pris la parole. « Pourquoi t'es là alors ? » Il devait sans doute essayer de voir une nana avec qui il avait couché récemment ou bien qu'il comptait mettre dans son lit. Elle ne voyait pas vraiment d'autres raisons. Neala posa ses coudes sur la table croisant ses mains avant de poser sa tête dessus. « Qu'est-ce que tu veux ? » Non effectivement, elle ne digérait toujours pas la façon dont ça s'était passé la dernière fois et l'avait toujours en travers de la gorge.
© Starseed


    the heart wants what it wants
     
    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Mer 17 Fév - 16:06


I'd love to hold you close, tonight

Noam aimait la manière dont sa vie se déroulait depuis des années, sans réelles accroches hormis sa famille. Pouvant faire ce que bon lui semble sans devoir de comptes à qui que ce soit. Encore moins aux demoiselles qui partageaient sa nuit. Chacun avait eu ce qu'il voulait avoir et tout s'arrêtait là. D'ailleurs il était rare qu'il accepte de revoir une fille plusieurs fois. Oui, sur ce point, Neala avait été une exception. Mais ils étaient devenus amis ou un truc qui s'en rapprochaient. Ils discutaient, riaient et ne faisaient pas que s'amuser sous la couette. C'était évidement plus sain comme relation. Alors oui, leur complicité lui manquait parfois, comme leur moment sous la couette, mais il ne l'avouerait pas, du moins pas le premier. Il était fier, sûrement trop fier, mais tout le monde a des défauts, non ? Même si la liste de Noam dépassait certainement celle d'un bon nombre d'autres personnes. Mais il s'en moquait éperduemment, il était bien comme il était et si cela ne plaisait pas aux autresn c'était leur problème et non le sien. Changer pour quelqu'un ? Il n'était pas prêt à le faire. Soit on l'acceptait comme il était, soit on allait voir ailleurs. Oui, sa manière de voir les choses est principalement tourné vers lui-même et rejette bien souvent les tords sur les autres.

Noam avait complètemet décroché de ses cours. De base, il était réellement venu pour travailler, pensant que l'ambiance studieuse l'aiderait à se mettre dans le bain. Mais non, il s'était simplement et bêtement laissé distraire par la présence de Neala. Il savait qu'elle serait ici et pourtant, il n'a même pas été du côté de la bu ''réservé'' aux juristes. Il avait prit l'habitude de venir ici. Au début c'était simplement parce que le côté juriste était toujours bondé et qu'il restait de la place ici, mais maintenant qu'il a ses habitudes ici, il reste de ce côté. Il voyait pourtant très bien que sa présence intriguait plus d'une personne. À croire que tout le monde respectait les affiches assignant tels étudiants dans tel coin de la bu et pas dans un autre. Noam se moquait ouvertement de tout cela. S'il le voulait, il serait capable d'aller travailler son droit dans la bibliothèque de l'université de langue et de lettres modernes située à quelques rues d'ici. Une bibliothèque restait une bibliothèque, même si les ouvrages juridiques risquaient de manquer dans la bibliothèque de langues. Mais au moins il pourrait améliorer son espagnol et son français. Deux langues qu'il avait commencé au lycée et qu'il a délaissé depuis un petit moment. C'était pourtant des points normalement gagnés pour ses partiels. Il était alors désormais assis en face de la jeune femme, les bras toujours croisés sur son torse. Cela lui donnait sûrement un air dur ou quelque chose du genre alors qu'il ne savait simplement pas quoi faire de ses bras. Alors au lieu de les laisser bêtement retomber le long de son corps, il les avait croisés. Une simple habitude qu'il avait depuis des années.
Oh bien sûr, il trouvait le changement dans leur comportement l'un avec l'autre assez spécial. Il savait très bien qu'il y a quelques mois, avant leur pseudo rupture, ils se seraient sûrement amusés ici, elle lui aurait fais du pied et lui aurait très certainement rit en la laissant faire. Mais désormais, elle l'envoyait quasiment bouler. Elle avait tout les droits au vue de la dispute qu'ils avaient eu. D'ailleurs quand il lu retira ses écouteurs, il était persuadé qu'elle allait l'envoyer balader, qu'elle allait les remettre de suite. Mais elle se contenta de reprendre parole. « Hum … J'étais venu pour travailler, mais je me suis laissé distraire par diverses choses et diverses personnes. » Il haussa alors les épaules après avoir prononcé ces quelques mots, ses yeux balayant le coin de la bibliothèque pour détailler les diverses filles qui s'y trouvait. Il faisait ça juste pour voir la réaction de la demoiselle, rien de plus. Il conservait son petit sourire avant de reprendre parole. « T'es toujours fâchée ? Hum. C'est dommage. » Le jeune homme l'observait toujours, ne bougeant pas d'un poil de la chaise où il était installé. Il avait alors soigneusement évité de répondre à la question puisque lui-même ne savait pas pourquoi il s'était installé en face d'elle et lui parlait en ce moment même.  

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar

MESSAGES : 74
POINTS DESTIN : 82
ICI DEPUIS : 10/02/2016
CRÉDITS : ɷ sweet disaster.
AVATAR : ɷ jelena sexoura hadid.
ÂGE : ɷ officiellement majeure dans n'importe quel pays.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Jeu 18 Fév - 17:53

i'd love to hold you close, tonight.
« he was thunder and rain and lightning, and she was the earth and flowers that drank up the storms. »
Noam ✧ Neala
La blondinette avait conscience de plusieurs choses : la relation qu'elle avait un jour eu avec Noam était très compliquée, il lui manquait et c'était tout. Neala connaissait suffisamment bien le jeune homme pour savoir qu'il ne ferait certainement pas le premier pas et ne viendrait pas lui parler. Et il connaissait suffisamment bien blondie pour savoir qu'elle ne dirait rien non plus. Ils n'étaient vraiment pas sortis de l'auberge mais il était hors de question que Neala revienne vers lui, la bouche en cœur, en mode je suis désolée tu m'as manqué, oublions tout. Et là aussi il y avait une raison : Noam lui avait brisé le cœur, elle en demandait peut-être trop mais il avait employé des mots assez durs et la blondinette ne pouvait pas accepter la situation ! ça faisait pourtant des mois qu'elle se sentait vide mais elle acceptait de passer d'autres mois ainsi si Noam ne venait pas lui parler en premier, tant pis pour eux.

Neala n'avait presque pas sourcillé quand Noam avait fait son apparition en face d'elle. Elle n'y prêtait presque plus attention. Elle avait pris l'habitude de le voir régulièrement squatter la partie réservée aux étudiants en biologie, elle se demandait à chaque fois pourquoi mais le connaissant, ça devait être à cause d'une nana. Elle était pertinemment au courant qu'elle n'était pas la première à passer dans son lit, ni même la dernière. Il avait eu une vie avant elle, il en avait aussi une après. Elle entendait d'ailleurs parfois parler de lui. Un tas de nanas rêvait de passer dans son lit et pour celles qui l'avaient déjà fait, soit elles étaient vexées et le montrer soit elles étaient satisfaites et l'affichaient également. Comment dire que du coup Neala avait toujours l'image du jeune homme en tête. Difficile tout ça. Encore plus maintenant qu'il se trouvait en face d'elle. En plus, elle ne pouvait même pas lui gueuler dessus ou lui balancer de l'eau dessus vu qu'ils étaient dans une bibliothèque. Awesome ! Elle état piégée.

Leur complicité lui manquait, le revoir faisait toujours remonter en elle des souvenirs. Heureux ouais. Ils avaient passé des bons moments ensemble mais ils étaient arrivés à un point où de toute évidence la "rupture" était inévitable. Pourtant, elle n'aurait pas été contre s'amuser entre deux rangées de livres mais ... pas avec Noam, pas au vu de leur situation. Quand ce dernier lui raconta qu'il avait été distrait par quelqu'un, elle avait suivi son regard et elle avait ensuite poussé un long soupir. C'était tellement typique de lui ... « Si t'as envie de t'amuser, vas-y, je te retiens pas. » Si elle pouvait avoir un peu d'air et se reconcentrer sur son boulot et pas sur la présence de Noam, elle ne serait pas contre. Même si ça la soulait grave quand même de voir qu'il s'intéressait ouvertement à d'autres. En avoir conscience était une chose, y assister était bien pire. Histoire de sauver les apparences, elle s'était remise à taper sur son clavier, ça lui gardait plus ou moins l'esprit occupé. « Tu croyais quoi Noam ? Que t'allais venir la bouche en coeur et qu'on s'occuperait entre les allées ? » Neala voulait des preuves, des actes et ce n'était pas aujourd'hui qu'elle en verrait, elle le savait. En plus, Noam ne voulait pas répondre à sa question. Keuuul ... Et voilà que maintenant elle devait aller chercher un autre bouquin, Noam allait prendre ça pour une invitation. Du coup, au lieu de se lever, elle restait assise, essayant d'en savoir plus. « Si tu cherches de la compagnie, y'a la brune derrière qui m'a l'air intéressée. », dit-elle en désignant une étudiante assise deux tables plus loin.
© Starseed


    the heart wants what it wants
     
    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Jeu 18 Fév - 20:34


I'd love to hold you close, tonight

Bien sûr, Noam était trop fier pour avouer que la demoiselle lui manquait, qu'il regrettait, au moins un peu, la manière dont il s'était comporté avec elle, enfin les mots qu'il lui avait dit pour la faire partir. Pour lui faire comprendre que tout était fini, même si rien n'avait réellement commencé entre eux. Cependant Noam ne se doutait aucunement du fait que ses mots avaient pu réellement la blesser. Il avait été dur, c'était un fait, mais elle n'avait pas laissé paraître grand chose à ce moment là sauf de l'énervement, une bonne grosse dose d'énervement. Et depuis ce jour, ils s'évitaient en quelque sorte. Ils avaient le même caractère, enfin au moins sur certains points, alors ni l'un, ni l'autre ne ferait le premier pas, par fierté, pour ne pas paraître plus faible que l'autre, pour ne pas montrer en premier que l'autre lui manquait. Alors Noam était simplement arrivé comme une fleur, feignant la coïncidence. Alors que ça n'en était pas réellement une. Il savait qu'elle serait ici, mais venir lui parler n'était pas franchement au programme. Mais quand elle lui avait prononcé ces quelques mots, il n'avait pas pu s'empêcher de lui répondre. Et par la même occasion de s'approcher d'elle. Quitte à faire les choses, autant les faire entièrement.
Noam n'écoutait que très peu ce que disaient les autres, autant sur lui que sur une tierce personne. Alors il ne savait pas du tout ce qu'avait bien pu faire la demoiselle pendant ces quelques mois, mais il s'en moquait, non ? Enfin il devait s'en moquer, mais il ne pouvait pas tellement s'empêcher de se poser cette satanée question, sans pour autant vouloir avoir une quelconque réponse. S'énerver pour ça, il ne préférait pas le faire. Il était déjà suffisament de mauvaise humeur sans réelle raison ces temps-ci alors autant ne pas en rajouter. Et il ne comptait en rien engager la conversation dans cette direction. Il ne voulait pas spécialement se mettre à gueuler dans la bibliothèque et se faire virer par la suite à coup de pieds dans les fesses. Oh oui, la femme à l'accueil en serait capable, et c'était certainement ça le pire dans l'histoire. Elle ne semblait pas comode comme femme, du genre vicieuse en plus. Enfin ce n'était qu'une hypothèse. Enfin ce n'était certainement pas la seule personne qui aurait voulu le frapper. En tête de liste, on aurait très certainement retrouvé le nom de Neala. Enfin, même actuellement et sans cette possible dispute, elle devait vouloir le tuer, ou au moins le frapper. Et elle avait tout les droits.
En laissant ses yeux détailler les filles autour, il souriait quelque peu en laissant ensuite son regard retrouver celui de la jeune femme en face de lui. « Je sais très bien que tu ne me retiendra pas. Et je ne compte pas aller m'amuser pour le moment. » Il ne comptait pas s'amuser du tout avec ces filles. Elles étaient mignonnes, mais sans plus. Elles n'étaient pas franchement son style de fille. Enfin, même s'il n'avait pas réellement de style particulier. Et il n'avait pas vraiment envie de s'amuser ainsi pour le moment de toute manière. La réaction de Neala n'avait pas été celle qu'attendait Noam. Il aurait aimé la voir râler dans son coin, au moins montrer qu'elle n'aimait pas l'entendre dire des choses comme ça. Mais elle n'avait jamais été du genre à montrer des choses de ce genre. Il écouta alors ses paroles, affichant une petite moue pensive avant de reprendre parole. « Oh je n'avais même pas pensé à l'éventualité de s'amuser entre les allés de la bibliothèque. Je voulais juste parler. » Il haussa alors doucement les épaules en retrouvant son petit sourire. Un sourire qui se voulait mignon. Il  tentait effectivement de la convaincre d'accepter sa proposition de conversation avec son petit sourire. D'ordinaire ça fonctionnait. Un petit sourire mignon et hop, il obtenait ce qu'il voulait. Enfin, ça fonctionnait avec diverses filles, mais aussi ses sœurs et sa mère. Mais au moins il essayait de la faire changer d'avis. Il ne bougeait alors pas, restant simplement assis. Mais en entendant ses paroles, il tourna la tête vers la jeune étudiante en question, ne lui adressant qu'un simple regard, rien de plus. Il n'allait pas la draguer ou un truc du genre. « Ah ouais. Et bien ce n'est pas réciproque, je ne suis pas intéressé. » Il croisa finalement ses bras sur la table pour déposer son menton sur ses bras. « Quoi de nouveau sinon ? » Il laissa alors ses yeux se poser sur les bouquins devant elle. « Intéressant ? » Il désigna alors les livres d'un bref geste de menton.   

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar

MESSAGES : 74
POINTS DESTIN : 82
ICI DEPUIS : 10/02/2016
CRÉDITS : ɷ sweet disaster.
AVATAR : ɷ jelena sexoura hadid.
ÂGE : ɷ officiellement majeure dans n'importe quel pays.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Dim 21 Fév - 2:25

i'd love to hold you close, tonight.
« he was thunder and rain and lightning, and she was the earth and flowers that drank up the storms. »
Noam ✧ Neala
Un beau jour il faudrait bien que l'un des deux rangent sa fierté de côté mais de toute évidence ce beau jour n'arriverait pas aujourd'hui. Neala prenait sur elle pour ne pas s'emporter et lui dire ce qu'elle pensait clairement de lui. Ok un certain nombre de mecs était passé dans son lit ou alors elle dans les leurs mais cela ne signifiait pas qu'elle avait un cœur de pierre. Organe que Noam avait d'ailleurs piétiné au passage. Le jeune homme n'avait pas l'air de s'être rendu compte de ses paroles. Ou alors si c'était le cas un tas de noms d'oiseaux passait dans la tête de Neels. C'était sa façon à elle de montrer qu'elle était fâchée. La jolie blonde ne boudait pas en effet, elle prenait sur elle mais dans sa tête c'était plutôt Bagdad. ça volait dans tous les sens. Il y avait des assiettes cassées. Nan vraiment dans sa tête ce n'était pas beau à voir mais c'était sa façon à elle de décompresser au vu de que Noam lui faisait subir. Et croyez-moi que malgré ces nombreuses semaines loin l'un de l'autre elle n'avait rien oublié. C'était sans doute même pire en réalité parce qu'il n'avait jamais cherché à s'excuser. Il n'avait pas fait le moindre petit pas vers elle à croire que la situation lui plaisait ...
Voir débarquer un de vos exs (si on pouvait vraiment qualifier No' ainsi) ça vous faisait toujours quelque chose. Vous repensiez à ce que vous aviez vécu, ce que vous n'aviez pas vécu, ce que vous aviez gâché et du coup automatiquement vous en veniez à penser que c'était votre faute. Oui Neala prenait en partie le blâme de la situation mais Noam avait eu son rôle aussi et ça elle le lui ferait remarquer encore longtemps. C'est pour ça qu'elle lui lançait des piques (elle se rappelait ainsi à son bon souvenir). Elle se demandait s'il était satisfait de sa vie désormais. Après tout, elle n'était plus là pour insister et vouloir rencontrer ses parents alors il devait se sentir soulagé quelque part, nan ? En tout cas, il ne laissait rien paraitre alors elle n'aurait su dire s'il était heureux ou non. Mais elle avait toujours connu Noam ainsi, il se dévoilait très peu, gardait pas mal de choses pour lui. En tout cas, s'il y avait bien une chose qu'il affichait c'était son adoration devant les nanas. Il plaisait, il le savait et il en jouait, au détriment de la jolie Neala qui avait l'impression de tenir la chandelle. Elle se sentait vraiment comme la cinquième roue du carrosse et c'était une sensation plus que déplaisante ! « Contente que tu en aies conscience ! Pour le moment ? Tu sais, tu n'as pas besoin de rester, je ne te retiens pas et elle ne demande que ça, profitez-en. », lâcha-t-elle dans le vide en essayant de se concentrer sur les lignes qu'elle lisait, relisait, re-relisait depuis un sacré bout de temps maintenant. Comment voulait-il qu'elle parvienne à se concentrer quand il exposait clairement son intérêt pour d'autres nanas ? Pourtant il fallait qu'elle prenne sur elle, elle devait garder ce sentiment étrange bien enfoui et ne rien montrer. Sinon Noam aurait eu ce qu'il voulait et Neala n'avait pas du tout l'intention de lui laisser ce plaisir. « Mon dieu, que se passe-t-il ? Serais-tu tombé malade ? ça m'a l'air grave tu devrais consulter. » Déjà elle s'affairait à faire semblant de reconnaitre les signes d'une maladie. Elle était gênée par la situation, gênée qu'il soit là. C'était toujours très bizarre alors blondie s'était contentée de hausser les épaules en soupirant, signe qu'elle se fichait pas mal de ce qui pourrait arriver. Avant, elle aurait tout donné pour ce sourire maintenant, elle y était comme immunisée. Noam lui avait fait subir trop de choses et il l'avait planté comme ça pour une histoire de rencontre avec les parents, de potes, ... no way. « Ah bon ? Qu'est-ce qui ne te convient pas chez elle ? » Elle enroula une mèche de cheveux autour d'un de ses doigts, attendant d'en savoir un peu plus. D'ordinaire il n'aurait pas rechigné sur la marchandise alors qu'est-ce qui le bloquait ? « Pas grand chose ... Je me suis tapée un de mes potes hier soir et toi ? » Oui cette annonce devait avoir l'effet d'une bombe aux oreilles du jeune homme mais ceci avait un double impact. Elle voulait lui faire passer un message : elle avait avancé. Et puis ... elle voulait aussi voi comment il allait réagir. Elle était convaincue que ça serait très intéressant et elle se mordillait l'intérieur de la joue, patientant sagement pour la suite. « ça va ça va le livre est bien et le tien ? » Neala frôla les pages de son livre avec ses doigts, ne sachant pas trop quoi dire d'autre.
© Starseed


    the heart wants what it wants
     
    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Dim 21 Fév - 3:31


I'd love to hold you close, tonight

Bien sûr qu'il s'était rendu compte que ses paroles avaient été bien plus loin que ses pensées ce soir-là, mais il était énervé, à bout même alors tout était sortit, sans aucun filtre, sans même qu'il ne puisse réfléchir à ce qu'il disait. Il regrettait, au moins une partie de ce qu'il avait dit, mais il n'allait pas le crier sous tout les toits, ni même le murmurer au détour d'un couloir. En faites, il ne l'avait dit à personne, ça faisais partie des tas de choses qu'il gardait pour lui. Garder de excuses pour lui, pathétique, non ? Il savait pourtant très bien que dans sa tête elles ne servaient à rien, que les choses ne s'arrangeraient pas si elles restaient dans un coin de sa tête. Il fallait qu'il les disent à Neala. Mais il ne le faisait pas. Trop fier. Ne trouvant pas le bon moment. Ayant peur de se faire rejeter aussi ou qu'elle aille en parler. Qu'elle dise que le ''grand Noam'' s'était excusé. Lui qui ne s'excusait jamais, ou presque. La seule fois où il s'est excusé c'est quand il s'était battu avec un ami pour rigoler et que finalement il lui avait cassé le nez. Alors pour faire cesser les insultes que lui balançait le jeune homme, il s'était excusé. Bref. Pourtant, il était presque sur que la demoiselle accepterait de l'écouter et il savait qu'elle n'était pas le genre de fille à aller se vanter de quoi que ce soit. Mais quelque chose le bloquait. Pourtant, le voilà assis en face d'elle, moment qui devrait être l'occasion parfaite pour des excuses puisqu'il s'agissait de leur première vraie discussion en tête à tête depuis ce fameux soir. Ils s'étaient échangés quelques regards. Noam avait du lui envoyer un ou deux messages pour lui demander si telle ou telle chose ne se trouvait pas dans la chambre de Neala, mais rien de bien concret. Rien de bien intéressant aussi d'ailleurs. Des bricoles. Des messages sans aucun intérêt et bien loin des précédents. Ceux où ils riaient, se lançaient des piques pour rire, se chauffaient, se chamaillaient comme des gosses et les quelques messages mignons. Noam repensait assez souvent à ces messages, ou même aux divers moments qu'ils avaient passés ensembles. Les bons moments. Quand leurs corps ne faisaient qu'un, quand ils se prenaient simplement dans les bras l'un de l'autre pour raconter diverses conneries, quand ils se retrouvaient en ville pour discuter autour d'un repas gastronomique au fast food du coin. Le jeune homme évitait soigneusement de songer à leurs quelques disputes ainsi qu'à la soirée où ils avaient tout gâchés. Oui, ''ils'' car Noam estimait que Neala avait aussi son tord dans l'histoire. Il n'était pas le seul à avoir crié ce soir là, ni même le seul a avoir eu des reproches à faire.
« Oh tu ne laisse aucun doute possible là-dessus, ne t'en fais pas. Je préfère me reposer un peu avant. Je suis persuadé qu'elle peut attendre encore un peu. » Déçu, voilà ce qu'était le jeune homme, pourtant il ne montrait rien. Il aurait aimé la voir exprimer quelque chose qui ressemblait de près ou de loin à de la jalousie, mais rien. Noam ne la quittait alors pas des yeux, voyant bien qu'elle lisait et relisait le même passage. Comme lui quand il voulait faire semblant de travailler. Il lisait et relisait une petite partie du texte ou du livre qu'il avait sous les yeux sans jamais s'aventurer dans la zone qu'il n'avait pas lu, quitte à rester bloquer sur des mots. Il laissa un petit rire franchir ses lèvres en entendant les paroles de Neala quand elle lui fit remarquer que quelque chose clochait en faisant référence au fait qu'il devait être malade. « Ouais, je dois avoir de la fièvre ou quelque chose comme ça. Dommage que tu ne sois pas médecin ou infirmière, tu aurais pu diagnostiqué ce qui n'allait pas. » Oh bien sûr en partant sur l'idée du médecin et de l'infirmière, il avait pensé à faire un quelconque sous-entendu mais il s'était de justesse reprit, sachant que cela ne serait certainement pas très bien accueillit par la jeune femme en face de lui. Après la question de Neala, il se tourna une nouvelle fois vers la fille derrière, la détaillant sans aucune gêne pour finalement faire face à Neala avec une petite liste de défauts sans grande importance. « Hum. Déjà elle est brune, je préfère les blondes. Elle a pas un beau regard aussi. Elle n'a pas des masses de forme, du moins pour ce que je vois d'ici. Elle a un visage trop fin, je pense d'ailleurs qu'elle doit être beaucoup trop maigre. Elle a un grain de beauté en dessous de l'oeil, j'aime pas, ça fais bizarre. Et ensuite, elle a les cheveux gras. » Et voilà tout ce que Noam avait pu trouver à redire sur cette fille qui ne lui avait pourtant rien fais. La plupart de ces choses n'étaient que des choses superficielles dont il se moquait éperduement, mais il fallait bien qu'il trouve quelque chose à dire. Il n'allait pas lui répondre que cette fille n'était simplement pas elle, ou une connerie du genre. Il resta alors le visage appuyé sur ses bras et en entendant Neala il releva d'un coup sa tête. Il ne s'attendait pas à ça. Enfin, pas à ce qu'elle lui dise quelque chose comme ça. Il savait très bien qu'elle ne s'était pas privée de voir d'autres gars depuis qu'ils ne se voyaient plus, les choses de ce genre avaient vite fais le tour de l'université. Et quand ça concernait Neala, ça arrivait très vite aux oreilles de Noam, même si ce dernier faisait semblant de s'en moquer quand on lui en parlait. « Ah ouais. C'était bien au moins ? Et pas grand chose, j'ai passé la nuit avec une fille avec un QI d'huitre. » Il gardait la face, chose qu'il faisait en toute circonstance, même si sa surprise avait été bien perceptible. Pourtant dans la tête de Noam c'était tout autre chose, entendre ce genre de choses de la bouche de la jeune femme était tout autre chose que par d'autre sans savoir s'il s'agissait de la vérité ou de quelconque rumeur. Dans la tête de Noam, il se voyait déjà retrouver le nom de ce gars, il savait déjà qu'il s'agissait d'un ami de la demoiselle alors ça réduisait le champs des possibilités, et avoir une petite discussion avec lui. « Hum ouais, les quelques lignes que j'ai lu étaient intéressantes. »  

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar

MESSAGES : 74
POINTS DESTIN : 82
ICI DEPUIS : 10/02/2016
CRÉDITS : ɷ sweet disaster.
AVATAR : ɷ jelena sexoura hadid.
ÂGE : ɷ officiellement majeure dans n'importe quel pays.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Jeu 25 Fév - 2:30

i'd love to hold you close, tonight.
« he was thunder and rain and lightning, and she was the earth and flowers that drank up the storms. »
Noam ✧ Neala
La vie était semée d'embûches, elle n'était pas toute blanche ou toute noire, on ne vivait pas heureux jusqu'à la fin des temps. Il n'y avait pas de prince charmant sur son cheval blanc qui venait vous kidnapper pour vous épouser à la belle étoile et Neala s'en était bien rendue compte quand ils s'étaient disputés, Noam et elle. La jolie blonde avait bien conscience que Noam et elle entretenaient une relation particulière, qu'ils n'avaient rien à voir avec un couple mais elle aurait aimé un peu de ... compassion. Elle aurait apprécié ne pas avoir à se disputer ainsi avec lui. C'était compliqué dans sa tête mais ces derniers temps sans Noam, elle avait été perdue. Il lui avait manqué de toute évidence mais elle ne rangerait pas sa fierté pour autant. Elle était déterminée à essayer de lui prouver qu'il ne lui était pas indispensable, bien que c'était le cas en réalité. Leurs fous rires, leurs nuits ensemble, leurs sms. Tout lui avait manqué et les pauvres petits messages qu'elle recevait pour qu'il récupère des affaires ne permettaient pas de compenser. ça enfonçait juste un peu plus le couteau dans la plaie ... C'était triste à dire mais elle était devenue accro à la présence du tatoué alors son absence lui laissait un vide. Elle demandait juste de pauvres excuses mais elle rêvait trop ... Un simple "dsl" très mal écrit et à vous arracher les yeux aurait suffi. Alors maybe maintenant qu'il se trouvait en face d'elle, elle y en aurait enfin droit. Fingers crossed et elle irait allumer un cierge en cas.

La jolie blonde regarda Noam avec attention, détaillant la partie visible. Elle se rappelait du moindre emplacement pour ses tatouages, de ses muscles et ... oh gosh, elle ne devait pas y penser où elle risquait de se prendre quelques fous rires en passant dans les allées de la bibliothèque. « Parfait ! Te reposer ? Ta conquête de cette nuit a donc été si performante que ça ? Tu devrais la rappeler, sait-on jamais, ne la laisse pas partir si elle est si bien. » Comment ça elle faisait référence à leur passé et se jetait des fleurs au passage ? Pas du tout, ce n'était pas son genre (a). Elle était trop sage pour ça, trop réservée. Jamaiiiiis elle n'aurait mentionné leur histoire. Ou paaas ! « Espérons que tu ne la laisseras pas filer. » Elle avait envie de finir sa phrase avec un petit "celle-là" mais ce serait sans doute un peu trop vache de sa part. En tout cas Neels pouvait être très fière d'elle : elle n'avait rien laissé paraitre de sa jalousie, de sa colère de savoir le beau gosse en compagnie d'une autre. Elle avait pris sur elle, bon l'intérieur de ses joues avait pris cher mais elle n'avait rien dit, il fallait s'en rappeler. Manquant cruellement de concentration depuis l'arrivée de Noam, elle lisait, relisait, re-relisait la même partie depuis un bon moment. Ce n'était pas vraiment comme ça qu'elle avancerait dans ses cours ... « C'est bien dommage effectivement, surtout que j'ai déjà la blouse. Enfin tant pis je continuerai d'en profiter avec d'autres. » Neala avait bien l'intention de faire craquer le jeune homme afin qu'il admette qu'elle lui manquait et que les autres filles avec qui il avait partagé ses draps n'avaient rien à voir avec la blondinette. L'espoir faisait vivre effectivement. Et puis elle avait senti le sous-entendu à des kilomètres. Qui disait infirmière disait tenue plus que sexy, bien courte, mettant les courbes en valeur. Donc ça semblait obvious ! Elle était énervée, agacée mais puisque Noam et elle ne faisaient plus rien, elle pouvait totalement le taquiner, le chauffer (pour mieux le refroidir après la vilaine). La nana que Neels lui avait désigné avait eu droit aux yeux/rayons laser du jeune homme. Grrr la blondinette détestait ça. « Qui sait ? Si ça se trouve elle cache bien son jeu et elle possède quelques courbes ! Tu vois le grain de beauté d'ici ? » Neala avait l'impression qu'il se cherchait des excuses pour ne pas aller la voir et rester avec elle. Touchant. Et puis ne nous le cachons pas, le fait qu'il préfère les blondes, elle avait l'impression qu'il essayait de lui faire passer un message. Du coup la jeune femme avait essayé de le faire réagir en évoquant sa plus ou moins folle nuit avec un ami. ça avait marché de toute évidence puisqu'il s'était redressé. Serait-il encore possessif après tout ce temps ? Tiendrait-il encore un peu à elle malgré leur grosse dispute ? Elle avait envie d'y croire. « Écoute, oui, je pense que je vais remettre ça. » Elle avait simplement haussé les épaules après avoir dit ça bien qu'en réalité c'était juste un gros mensonge. La soirée avait été calme, un peu molle et ça aurait sans doute été plus amusant avec Noam. « Le QI d'une huitre mais plutôt bien vu que tu es épuisé. » Noam restait tout aussi stupéfait qu'après l'annonce de la blondinette qui prenait un malin plaisir à se demander ce qu'il pouvait bien se tramer dans la tête du jeune homme. Il devait avoir tué le gars au moins trois fois dans sa tête. Ou alors il planifiait sa rencontre avec le jeune homme pour lui faire comprendre sa douleur. Elle voulait donc en avoir le cœur net notre curieuse. « Tu penses à quoi ? », s'était-elle permise de lui demander calmement. « Pourquoi ne pas lire le paragraphe jusqu'au bout ? » Elle le regardait, avec un air de défi sur le visage, très fière de l'effet et de l'emprise qu'elle exerçait encore sur lui. Elle ignorait pourquoi mais elle se sentait forte, invincible limite right now.
© Starseed


    the heart wants what it wants
     
    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Jeu 25 Fév - 9:28


I'd love to hold you close, tonight

Personne n'avait rien vu du fait que Neala manquait réellement à Noam. Personne ne s'en doutait même puisqu'il n'en parlait pas et prenait grand soin de ne rien montrer. Il faisait même comme si il était totalement passé à autre chose. Il voyait d'autres filles, ne parlait pas de Neala, faisait comme si il se moquait totalement de ce qui parvenait à ses oreilles à son sujet. Mais pourtant c'était tout autre chose. Elle lui manquait. Sûrement trop d'ailleurs. Quand il se retrouvait seul, il repensait à chaque moment passé ensembles, à chaque moment où ils s'étaient mis à rire des conneries de l'un ou de l'autre. À chaque baiser qu'ils avaient échangés, à chaque moment où ses mains avaient parcourues le corps de la demoiselle. Elle lui manquait, mais sûrement pas assez puisqu'il ne se voyait en aucun cas venir s'excuser de ce qu'il avait pu dire ou faire lors de leur dispute. Il n'était pas du genre à s'excuser en temps normal, alors dans cette situation, il n'était franchement pas décidé à s'excuser. Pourtant, il sait très bien qu'il doit s'excuser, autant pour espérer que ça redevienne comme avant, mais aussi parce que sur ce coup, il y avait été fort. Il avait été dur dans ses paroles, méchant, blessant. Et tout ça simplement parce que ses amis le saoulaient avec elle et qu'elle voulait rencontrer ses parents. Il aurait pu mettre les choses au clair calmement. Lui dire qu'il ne voulait pas lui faire rencontrer ses parents parce que leur relation n'était pas réellement sérieuse et que ses parents ne l'accepterait jamais. Du moins c'est ce qu'il se disait.
Noam la voyait détailler la partie visible de sa peau couverte de tatouage en silence. Cela ne le dérangeait aucunement, au contraire même. Il avait toujours aimé la voir l'observer ainsi. « On peut dire ça. Et non, elle n'a simplement fais que parler. C'est ça qui m'a fatigué et non autre chose. » Oh bien sûr sa nuit avait été correcte en compagnie de la jeune femme, mais rien de bie comparable avec ce qu'il se passait il y a quelques mois avec Neala. Il n'avait encore rien trouvé de comparable. Enfin aucune fille n'arrivait à la hauteur de Neala, mais il ne le dirait pas clairement. Et certainement pas de cette manière. Cela porterait trop facilement à confusion, on penserait trop facilement et certainement à tort qu'il s'était amouraché d'elle. Il avait perçu le rappel à leur relation dans son intervention et malgré tout il ne dit rien là-dessus. Que pouvait-il dire de toute manière ? Qu'il regrettait cette époque ? Qu'il voulait pouvoir passer de nouveaux moments avec elle ? Il leva les yeux au ciel avant de laisser son regard retomber sur le visage de la jeune femme. « Oh n'espère pas trop, je la laisserai très certainement filer. » Noam était contrarié. Elle ne semblait en rien jalouse, même pas un peu. Pourtant quand ils étaient dans leur relation assez étrange, elle semblait jalouse, du moins par moment. Ce qui était loin de déplaire au jeune homme. « Oh oui, ne te prive pas, ça serait dommage. Enfin, ne prive surtout pas les autres, ils rateraient quelque chose sinon. » Un soupçon de sarcasme était présent dans le début de sa phrase, mais il s'était vite repris. Ne voulant pas lui faire comprendre que  le fait qu'elle voit d'autres hommes le dérangeait. Le jeune homme détaille donc la demoiselle derrière lui, sans rien dire pendant quelques instants. « Peut-être mais ça m'étonnerai beaucoup. Elle ne semble pas en avoir. Elle a peut-être des hanches et des fesses bombées, mais en haut, il n'y a rien. Et oui, il se voit. » Il haussa les épaules. Il avait simplement vu un point noir au dessous de son œil, alors c'était soit un grain de beauté, soit du maquillage. Il avait préféré se dire qu'il s'agissait d'un grain de beauté. Oui, il se cherchait clairement des excuses pour ne pas aller voir cette fille. Pourtant elle avait un visage plutôt agréable à observer et elle ne semblait pas bien méchante. Elle semblait douce et gentille. Peut-être même timide. Du genre à rougir facilement. Le genre de fille mignonne en faites. Mais il ne voulait pas l'approcher. Pas lui parler non plus. Il voulait simplement rester avec Neala. Pour une fois qu'ils parlaient, autant en profiter au maximum. « Hum. Tant mieux alors. » Il ne préférait simplement ne pas s'éterniser sur le sujet. Il n'aimait pas franchement parler des relations de la demoiselle avec d'autres hommes. Cela le mettait même en rogne. Si bien que dans sa tête, ce garçon était mort une dizaine de fois et de manière différente à chaque fois. Mais désormais il se voyait simplement le rencontrer et lui dire de se tenir à distance. De ne plus rien tenter avec Neala au risque de se retrouver dans un mauvais état si cela lui parvenait aux oreilles. « Non, juste le QI d'une huitre, la prochaine fois je laisserai ce genre de fille à un autre gars. » Il n'avait aucune envie de parler de sa nuit avec cette fille. Si Neala avait montré une quelconque jalousie, il en aurait certainement parlé pendant des heures et des heures, mais elle ne semblait en aucun cas jalouse, alors il ne voyait aucun intérêt à continuer à en parler. En entendant sa question, il préféra mentir, il n'allait certainement pas lui dire qu'il se voyait frapper le gars avec qui elle avait passé la nuit. Ni même qu'il était déçu qu'elle n'était pas jalouse. « Rien. Rien d'intéressant. » Il haussa les épaules avec un faible sourire. « J'ai mieux à faire. »  

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar

MESSAGES : 74
POINTS DESTIN : 82
ICI DEPUIS : 10/02/2016
CRÉDITS : ɷ sweet disaster.
AVATAR : ɷ jelena sexoura hadid.
ÂGE : ɷ officiellement majeure dans n'importe quel pays.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Lun 29 Fév - 0:24

i'd love to hold you close, tonight.
« he was thunder and rain and lightning, and she was the earth and flowers that drank up the storms. »
Noam ✧ Neala
Noam et Neala étaient très doués pour plusieurs choses : cacher leurs sentiments, se prendre la tête et s'amuser au scrabble sous la couette. Ils étaient la version masculine/féminine de l'autre. ça avait toujours plutôt bien matché entre eux mais ils étaient arrivés à un point de non-retour. Après les propos qu'ils avaient tenus l'un et l'autre, une réconciliation s'annonçait difficile mais Neala voulait y croire. Elle ne pouvait pas s'imaginer sans lui et ça devait être réciproque puisqu'elle avait remarqué son petit manège et le fait qu'il se rendait plus que d'ordinaire dans sa partie de la bu à elle. Néanmoins, malgré tout ça, ils ne s'étaient pas reparlés avant aujourd'hui. Vive leurs fiertés mal placées ... Fallait croire qu'ils aimaient se faire du mal. Qu'ils n'étaient pas vraiment faits pour ensemble. Elle avait toujours l'impression de ne pas être assez bien pour lui sinon il l'aurait présenté à ses parents et n'en aurait pas fait tout un foin. Il ne l'aurait pas non plus envoyé bouler quand elle avait simplement demandé à rencontrer sa famille. ça avait été son moyen à elle d'essayer de lui faire comprendre qu'elle voulait plus, qu'ils étaient plus. Ils n'étaient pas que des amis, ils étaient dans une relation plus que compliquée mais ils n'étaient pas tout à fait un couple. Elle aurait dû proposer leur histoire comme scénario pour canal +. La jolie blonde n'aurait sans doute pas dû, mais elle se remémorait les moments où elle avait pu voir son corps, laisser sa peau glisser entre ses doigts. Gosh pourquoi fallait-il qu'il soit là, maintenant, dans la bu ? « C'est vrai qu'entendre les nanas parler ce n'est pas vraiment le son que tu préfères dans ces moments. », ne put-elle s'empêcher de répondre en riant avant de lever les yeux au ciel pendant que certains étudiants lui disaient "chuuuut". En tout cas elle était ravie d'avoir entendu qu'il ne s'était rien passé d'intéressant et qui vaille la perle qu'on en parle. C'était un miracle et pour le coup, elle était vraiment heureuse de ne pas avoir dévoilé à quel point elle était jalouse. Elle méritait un oscar (bon elle acceptait de le partager avec Leonardo quand même). « Je suis sûre qu'elle va trouver ça très dommage. » Enfin c'était ce qu'elle disait mais au fond, elle était satisfaite qu'il ne bouge et veuille rester en sa compagnie, même si elle ne l'avait pas pardonné pour autant. Il lui faudrait du temps, quelques semaines encore peut-être même plus et de vraies excuses aussi. « Oh t'inquiète, je n'ai pas besoin de ta permission, rassure-toi, mais merci beaucoup quand même. » Ouh ce qu'elle aimait ce petit moment où elle avait l'agréable sensation d'avoir le dessus. C'était parfait, vraiment ! Neala, en plus d'être jalouse, appréciait d'avoir les choses sous contrôle et c'était clairement ce qui arrivait. Ce n'était pas obvious mais il n'était pas enchanté à l'idée que Neala s'intéresse à quelqu'un d'autre. « Si tu veux je peux t'offrir une poupée gonflable. » La jolie blonde avait l'impression que Noam se cherchait des excuses pour ne pas aller la voir mais Neala n'était pas dupe et ça restait très mignon. Ils en étaient ensuite venus à parler de la demoiselle et de ses coucheries. Enfin c'était plutôt elle qui avait lancé le sujet et ses soupçons se confirmaient. Il tirait une tête de trois mètres de long. C'était marrant à voir mais il devait certainement lui en vouloir de prononcer toutes ces choses. « Tu préfères les intellos maintenant ? Je ne savais pas, tu as bien changé. » C'est vrai que depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus, il s'en était passé des choses. Si ça se trouve il s'était pris d'affection pour une nana toujours plongée dans ses bouquins. Elle comptait bien mettre la main dessus. « Mouis ... disons que je te laisse le bénéfice du doute. » Il croyait vraiment qu'elle avait oublié comment il agissait ? Elle se rappelait assez bien de toutes ces expressions et tout ça. Sur son visage, on pouvait clairement lire que dans sa tête ça n'avait pas l'air tout rose donc il se passait quelque chose d'intéressant selon Neala ! « Ah bon ? Comme quoi ? », lui demanda-t-elle en enroulant une mèche de ses cheveux autour de son doigt. ça devenait très très intéressant !
© Starseed


    the heart wants what it wants
     
    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas



pinkie ► ready to party with me ?
avatar
MESSAGES : 44
POINTS DESTIN : 61
ICI DEPUIS : 15/02/2016
CRÉDITS : gasoline (avatar), exception (signature)
AVATAR : bébé zayn.
SITUATION : Célibataire.
NATIONALITÉ : Américaine.
ÂGE : vingt-trois ans.
JOB/ÉTUDES : Etudiant en droit.
Ici, tu pourras faire une description de ton personnage, mettre des gifs ou autre. C'est une zone totalement libre à ton imagination !
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    Lun 29 Fév - 15:16


I'd love to hold you close, tonight

Le jeune homme ne l'avait jamais présenté à ses parents ou à un quelconque membre de sa famille puisqu'ils n'étaient pas réellement ensembles déjà, mais aussi parce que la mère de Noam aurait toujours trouvé à redire sur Neala. Elle ne venait pas du même monde qu'eux, elle ne faisait pas les bonnes études, elle n'avait pas la bonne manière de se tenir, de s'habiller, de parler. Elle aurait trouvé le petit truc à redire pour convaincre son fils de la laisser tomber. Et tout ça parce qu'elle veut le meilleur pour lui. Or, actuellement, tout ce qu'il veut lui, c'est cette petite blonde aux yeux clairs qui doit simplement avoir envie de le tuer depuis leur dispute. Ses amis l'avait énervés à propos de sa relation avec Neala, elle ne cessait de lui demander de voir ses parents, il commençait à réellement s'attacher. Alors sur le coup, il avait pensé bien faire. Mais dès que la demoiselle était partit, il avait regretté ses mots. Il avait été dur, trop dur. Il avait été trop loin aussi. Ses paroles avaient largement dépassées ses pensées. Il n'avait pas réfléchit à ce qu'il disait et avait simplement laissé sortir des mots qu'il ne pensait pas un seul instant, juste pour la faire partir. La tenir à l'écart pour ne plus être sans cesse rattaché à elle, pour ne pas s'attacher encore un petit peu plus. Arrêter tout avant qu'il ne soit trop tard en faites. Mais finalement, c'était déjà trop tard. La preuve, il venait à chaque fois dans son coin de la bu. Il ne pouvait s'empêcher de la regarder à chaque fois qu'ils se croisaient et à chaque fois, il ressentait un petit pincement au niveau de son organe vital. On ne peut pas dire qu'il est amoureux, mais disons qu'il est sacrément bien attaché à elle. Et s'ils se s'étaient pas disputés, il serait très certainement en train de la taquiner et de l'empêcher de travailler en lui faisant du pied ou en lui faisant quelques bisous. Enfin il aurait tout fais pour l'empêcher de travailler, juste pour s'amuser. « Ouais, y'a un moment pour parler et d'autres pour se taire. Enfin après tout dépens de qui parle et de quoi surtout. » En entendant les ''chut'' des autres étudiants, il roula des yeux en tournant alors son regard vers eux pour leur faire comprendre qu'ils devaient se taire. Au final c'était très certainement eux qu faisaient le plus de bruit en leur disant de se taire. « Oh ce n'est pas bien grave. Elle s'en remettra et moi aussi. » Il se moquait totalement du fait que cette fille, dont il ne connaissait strictement rien, mais dont il ne voulait rien savoir, puisse être possiblement déçu qu'il ne bouge pas pour elle. Il voulait simplement rester avec Neala, c'était un bon début pour retrouver un début de relation normale. Même s'il savait très bien qu'elle n'allait pas le pardonner aussi facilement. Il allait devoir ramer, s'excuser et ramer encore un peu. Il le savait très bien puisqu'il aurait réagit de la même manière. « Je sais très bien que tu n'as pas besoin de ma permission, tu ne l'aurais pas eu de toute manière. » Il haussa alors les épaules avec un air faussement désolé. Il ne l'était pas du tout. Du moins pas pour les quelques mots qu'il venait de prononcer. Il avait, par contre, des tas d'autres raisons d'être désolé, il l'était, mais ne le disait simplement pas. Noam laissa un rire franchir ses lèvres en entendant ses paroles. « C'est une bonne idée je trouve. Pour mon anniversaire alors ? » Il rentrait simplement dans son jeu. Il ne voulait en rien d'une poupée gonflable. Il ne pourrait pas discuter avec elle, ni même l'emmerder. Et il fallait reconnaître qu'avoir ce genre de chose était assez spécial. Comme s'il ne pouvait pas se trouver une fille, bien humaine. Il roula ensuite des yeux en l'entendant. « Oh non. Je n'irais pas jusqu'à dire que je préfère les intellos, mais les filles avec un minimum de conversation et qui ne parlent pas juste bêtement sans rien dire de bien intéressant. » Il ne la quittait pas des yeux, restant à moitié avachit sur la table. « Oh c'est trop gentil de me laisser le bénéfice du doute. » Il ne comptait, pour rien au monde, lui dire à quoi il pensait. Quand elle joua avec sa mèche de cheveux, il la regarda faire avce un sourire amusé. Il s'amusait souvent à faire ça auparavant. Il enroulait une mèche des cheveux de Neala autour de son doigt, ou alors il prenait simplement la mèche pour venir la déranger en laissant le bout de ses cheveux parcourir son visage. Il riait en faisant ça puisque la jeune femme râlait quelque peu avant de rire. « Comme rester là. »   

© charney



- We weren't allowed to say certain things -
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.    

Revenir en haut Aller en bas
 

I'd love to hold you close, tonight. - Neala & Noam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I love MAAAAAC edit fin de page 1 et page 2
» Video : Goalkeeper - Phalanx (CIWS = close-in weapon system)
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EN COURS :: To the middle of Atlanta :: Downtown :: Georgia State University :: Inside-